RESIDENCE D'ARCHITECTE DANS L'ALTA ROCCA

De nouveaux leviers pour un tourisme alternatif

Depuis 3 ans, la Maison de l’Architecture de Corse explore la thématique de l’Architecture et de l’Aménagement du territoire en lien avec les habitants et le tourisme.
Après Bonifacio et la Balagne, nous avons choisi en 2020 le territoire de l’Alta Rocca.
Ensemble avec la Communauté de Commune de l'Alta Rocca, nous avons initié ce travail sur la recherche de nouveaux leviers en vue du développement d’un tourisme alternatif au tourisme de masse balnéaire. Tourisme de masse balnéaire et ses répercussions, la dégradation des paysages et la saisonnalité.


L’outil que nous avons choisi pour explorer cette thématique est le principe d’une résidence d’architectes.

C'est un projet culturel créant les conditions d’une rencontre entre des architectes et des populations, élus, habitants, acteurs locaux, sur un territoire et dans un contexte donnés.

La résidence d'architecte a pour vocation de contribuer à ouvrir le regard de ces populations sur les problématiques contemporaines liées à l’identité de leurs territoires.


 

Les deux architectes qui ont mené cette résidence, Salomé Bergsma et Margaux Régalia, ont été sélectionnées après un appel à candidature national lancé par le Réseau des Maisons de l’Architecture et la Banque des Territoires qui financent en partie ce projet avec les autres partenaires de la Maison de l’Architecture.

 

Durant 6 semaines, Salomé et Margaux ont été en immersion dans l’Alta Rocca, principalement à Sainte Lucie de Tallano, Levie, Quenza, Serra di Scopamène et San Gavino, villages choisis parmi les 18 autres de la communauté des communes pour leur spécificité et leur complémentarité.

Elles sont allées à la rencontre des habitants et des acteurs du territoire afin de recueillir leurs paroles et leurs ressentis sur ce sujet du tourisme.

Elles ont également rencontré les plus jeunes en coanimant des ateliers à Levie.
L’idée de ces ateliers était de faire créer aux enfants une version collective d’un conte qui se déroulerait en Alta Rocca en 2040, à leur 25-30 ans.
Au travers de jeux, les enfants ont sélectionné des débuts d’histoires, et des lieux de leur village où celui-ci se déroulera.
Ces ateliers ont été l’occasion de travailler avec l’association locale AltaLeghje, dont l’action porte sur le livre et plus généralement la culture. Au travers de leurs ateliers, l’association anime des ateliers de création de contes.

 

VIDÉO de la résidence d'architecte

Retrouvez ci-dessous un condensé des propos échangés lors de la table ronde, autour des pistes de réflexion et prospections révélées par les résidentes.

Retrouvez le parcours des résidentes à travers le territoire de l'Alta Rocca

sur le blog de la résidence.

LA PAROLE DES HABITANTS ET ACTEURS DU TERRITOIRE

Avec leur propre regard de professionnelles qui découvrent, les résidentes ont organisé la parole qu'elles ont recueillie durant leur séjour sur le territoire et l'ont restituée lors d'un table ronde / débat le 29 octobre 2020 à Ste Lucie de Tallano.

Il s’agissait de rendre visible au commun les richesses et les opportunités afin de les partager.

En 2021, 

Dans la continuité de la résidence d'architecte dans l'Alta Rocca, des évènements collatéraux auront lieu en 2021 sur le territoire de l'Alta Rocca.

Une journée de restitution (empêchée en 2020 par la crise sanitaire) sera organisée en présence des 2 architectes et des différents partenaires qui présentera les travaux réalisés lors de la résidence.

Un livre de contes « L'Alta Rocca en 2030" sera  publié en partenariat avec l'association Altaleghje suite aux ateliers menés avec les enfants lors de la résidence.

Des conseils aux communes seront apportés sur l'aménagement des espaces publics.

Le projet de résidence d'architecte dans l'Alta Rocca

De nouveaux leviers pour un tourisme alternatif en milieu rural

Le tourisme et sa saisonnalité créent de nombreux déséquilibres sur le territoire.

Les conclusions de la résidence précédente en Balagne montrent comment la mise en place d’une action culturelle, initialement prévue pour la saison touristique, peut ensuite se développer à l’année et favoriser le rapprochement de villages autour d’un projet commun.

A partir de ce constat, la MAC a choisi de situer cette nouvelle résidence dans une microrégion où le tourisme rural est en train de se développer.

La résidence vise à révéler le territoire de l’Alta Rocca dans ses interactions entre habitants et tourisme, dans sa dimension architecturale et paysagère. En intervenant à différentes saisons, les résidents pourront interroger diverses formes de tourisme, en comprendre les enjeux, les bénéficiaires.

Ils pourront questionner l’adaptation des villages à l’augmentation ponctuelle de la population, se demander si une succession d’initiatives peut s’articuler dans une vision d’ensemble, si un village se sent faire partie d’une structure plus ample, etc. La résidence permettra de mettre en lumière la multi dimensionnalité sociale, spatiale et culturelle du fait touristique mais aussi des leviers pour renforcer la dynamique de mobilisation humaine et s’inscrire dans l’approche renouvelée d’un tourisme durable.

© 2020 - MAISON DE L' ARCHITECTURE DE CORSE ET DU CADRE BATI

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon